Une chambre pour Pucinette

Quand j'étais enceinte et que j'ai préparé la chambre de mon bébé, j'ai acheté l'indétrônable trio : lit à barreaux - armoire - commode à langer. 



Je trouvais que c'était vraiment une belle chambre et je voulais ce qu'il y a de mieux pour mon enfant. On a peint, aménagé, et ma grande sœur m'a même fait une déco au top à partir de modèles qu'on avait trouvé.

Avant la naissance de ma fille je m'étais renseignée sur la chambre d'enfant, mais avec le très grand nombre de questions que je me posais à ce moment là, j'avais surtout investi dans du matériel qui me rassurait et avait fait ses preuves durant des années. 


Puis Pucinette est née, au fil du temps mon intérêt pour la parentalité s'est un peu affiné et je me suis renseignée sur certaines pédagogies y compris celle très en vogue de Maria Montessori. 
J'ai notamment intégré l'importance de l'ambiance et réalisé que la chambre de ma fille était vraiment bien pour moi, mais beaucoup moins pour elle. Dès qu'elle grandirait, elle serait vite confrontée à des meubles inaccessibles, grands, gros, lourds. Elle serait "prisonnière" de son lit, et même si cela peut être rassurant ou pratique, j'avais personnellement fait le choix de la laisser libre dès le plus jeune âge.
Bien sûr je n'étais pas vraiment rassurée. Je me demandais si je faisais le bon choix, surtout que j'avais convaincu Papa Chéri à coups de grands discours scientifiques, citations de lectures, argumentation illustrée et calculs sur la rentabilité de la vente de la chambre actuelle (et fraîchement achetée) pour le rachat d'une autre. 

Et même si une fois convaincu il m'a épaulée envers et contre tout, j'étais quand même à l'origine de tout ça, et pas vraiment soutenue du côté de ma famille. 

Nous avons quand même revendu la chambre de Pucinette et avons filé avec notre gain le dépenser autrement.


Pour ça, on a boudé le géant Ikea chez qui nous n'avions rien trouvé, et avons déniché notre bonheur chez Alinéa. Petite liste de courses : 

On a remplacé la grande armoire par un mini dressing, composé d'une penderie et deux meubles à étagères dont un avec tiroirs. Pratique, les trois sont dissociables donc modulables, et leur hauteur ne dépasse pas 1 mètre, super accessible donc. 

Pucinette pourra, quand elle aura l'âge, aller chercher ses vêtements seule ;) 

Pour le lit à barreaux, on l'a troqué par le fameux matelas au sol. On a donc acheté un sommier basique que l'on a posé par terre histoire d'aérer le matelas, et on a découvert le matelas évolutif, juste parfait ! Comme notre fille faisait ses nuits et que j'avais peur de trop la perturber, nous avons d'abord posé son matelas de bébé sur le matelas au sol, et l'avons encadré par les deux rajouts en mousses qui se zippent normalement au bas du matelas. 

Nous avons bien sûr sécurisé toute la chambre, notamment en condamnant les prises, en protégeant les tuyaux du radiateur par des sortes de gaines en mousse, et en ne mettant rien d'accessible qui puisse être dangereux. 

Je n'ai pas renoncé à une table à langer (bien que j'y ai songé), mais j'ai pris un modèle moins gros, avec des rebords de part et d'autre qui me rassuraient pour le change (et qui sont bien utiles depuis que bébé se retourne), des étagères au dessous pour un aspect plus aéré. J'ai collé un des meubles à la table, pour poser en hauteur les produits pour le change et ceux que je ne voulaient pas rendre accessibles. La table à langer en question n'existe plus chez Alinéa, j'avais à l'époque acheté le modèle d'expo (négocié rageusement), mais ce qui s'apparente le plus aujourd'hui serait celle-ci

Pour créer le coin éveil, nous avons installé des tapis et des coussins, avec quelques jouets dans un panier posé à côté.  

Avec le temps, sa chambre continue d'évoluer. Aujourd'hui Pucinette est beaucoup plus mobile, curieuse, ses démarches sont plus nettes. Nous avons donc ajouté un meuble pour disposer quelques jouets, et faire une rotation en fonction de ses intérêts du moment. Il lui permet aussi de se hisser, et même d'autres acrobaties qu'on avait pas imaginé au départ ;)

Enfin, comme elle est de plus en plus attentive quand je lui lis des livres et qu'elle adore ça, j'ai installé avec les coussins un vrai petit coin lecture avec ses livres à côté, où je peux m'asseoir avec elle sur mes genoux. Elle peut rester attentive comme ça le temps que je lui lise l'intégralité de sa mini bibliothèque ! 

En tout cas, je ne regrette pas du tout mon choix. Au contraire, je suis vraiment convaincue que notre fille se sent bien dans sa chambre et je suis contente de m'être fait confiance, grâce au soutien de mon mari.