Mes débuts en portage ou la naissance d'une passion

Je ne sais plus comment j'ai découvert le portage. 

A force de lire tout un tas de choses sur la maternité, j'ai dû voir quelque part les avantages du portage physiologique. Ça m'a tout de suite attirée, je me suis alors dit que je porterai mon bébé en écharpe. 

Mais quand j'étais enceinte de 4 mois environ, je suis allée chez une amie lui annoncer ma grossesse (et découvrir la sienne par la même occasion), et elle m'a alors montré l'écharpe Je Porte Mon BéBé qu'elle même avait en sa possession. Sa longueur m'a impressionnée (5 mètres quand même), et du coup...un peu découragée.

Et comme une écharpe JPMBB (que j'avais lu comme une référence en portage) c'est quand même pas donné, on y réfléchit à 2 fois.
J'ai eu peur de ne pas être capable de faire les choses comme il faut. Du coup, je me suis tournée vers un groupe de portage sur Facebook afin de demander conseil pour un portage physiologique plutôt sans nœud, pour un nouveau né, et facile

On m'a recommandé le sling de la même marque, dénommée la petite écharpe sans noeud (pesn pour les initiés), dans laquelle nous avons donc investi grâce à la participation d'une amie comme cadeau de naissance.

Le sling est une écharpe sur laquelle sont cousus des anneaux. Le tissu est passé dans les anneaux, créé une tension sur l'épaule et forme ainsi le hamac destiné à porter bébé. C'est le tissu passé dans les anneaux qui créé la jonction et le réglage, pas besoin de noeuds, donc.

Il a fallu prendre un peu le pli, mais j'ai rapidement adopté ce moyen, notamment pour prendre les transports ou aller à la PMI (sur des petits trajets hein on ne s'enflamme pas non plus aha.)
J'adorais ça, cette petite boule de bébé contre moi... 

On prend la main avec l'aide de Papa Chéri et du manuel ;) 

En plein hiver, je sentais mon bébé en sécurité, au chaud... C'était magique. J'avais envie de plus ! 

Mais rapidement, Pucinette grandit et le système de portage sur une seule épaule devint moins confortable, je lorgnais sur des femmes qui portaient bébé avec des leurs deux épaules.

Je suis donc retournée sur des tutos YouTube pour nouer une vraie écharpe (celle de 5 mètres oui!) et peut-être que le fait d'avoir eu un sling a débloqué quelque chose chez moi, mais les vidéos me paraissaient plus concrètes, plus compréhensibles, et je me suis sentie complètement prête à utiliser un nœud de base.
Ni une ni deux j'ai déniché sur le bon coin une écharpe JPMBB Originale de couleur noire (donc passe-partout, rassurant pour moi à ce moment là). 


Je l'ai passé à la machine et l'ai mise à étendre à plat comme indiqué. Pas très discret... mon mari l'a tout de suite remarquée et s'est exclamé : "Mais on en a déjà une non?" "Euh... oui mais ce n'est pas pareil regarde : celle là tu peux porter plus longtemps et c'est plus confortable" (plus tard, il ne sourcillera même plus quand j'achète un podeagi* alors que j'ai déjà 2 écharpes, un sling, un mei-tai* et 2 pagnes africains tellement il est lui aussi convaincu par le portage). 

Un peu d'entraînement... et j'ai maîtrisé ma nouvelle bête. Quel confort ! J'ai adoré, en plus je pouvais couvrir ses pieds et sa tête avec les pans élastiques. 

Par contre je n'arrivais pas à la sortir et la remettre sans défaire le nœud, ce qui m'a valu quelques moments de solitudes : "Ah oui...donc je la pose où ma fille là pour faire le noeud ? Madame la secrétaire du médecin, vous me la prenez une minute ?"

Quand le portage au ventre est devenu compliqué, en raison du poids et de la taille plus imposante de ma fille qui gênait mes mouvements, et qui donnaient un effet rebond a l'écharpe, pas très agréable, j'ai envisagé de la mettre sur mon dos. En plus, sa nounou africaine de cette époque la mettait régulièrement en pagne et elle avait l'air d'apprécier. 
J'ai regardé à nouveau quelques tutos pour voir si je pouvais utiliser ma JPMBB sur le dos... Je ne le sentais pas du tout du tout ! Je ne comprenais à nouveau rien aux tutos, puis mettre mon enfant sur mon dos... je redoutais un peu, et si je la faisait tomber ? Les repères ne sont pas du tout les mêmes.
Du coup, j'ai cherché un atelier de portage, et j'ai trouvé celui de Katy : Portage Partages
On a pris rendez-vous dans son appartement à côté de chez moi et je m'y suis rendue avec Pucinette, pressée d'apprendre tout plein de nouvelles techniques et moyens de porter mon bébé au dos.
Malheureusement, ce jour là, ma fille n'était pas de cet avis. Elle n'a pas du tout apprécié être manipulée pour essayer les différents portages, de plus c'était l'heure de sa sieste et elle fatiguait. Katy n'a donc pas pu me montrer tout ce qu'elle avait prévu, et mon attention était des plus limitées (quand mon bébé n'est pas dans son assiette, je suis comme toutes les mamans, je ne répond plus de grand chose). Elle m'a donc montré des écharpes, des portes-bébés physio, et fait découvrir des mei-tai, qui correspondait selon elle a quelque chose pouvant me convenir (et elle avait raison!) car plus simple à manier qu'une écharpe pour un portage au dos, mais en gardant les sensations (j'étais hermétique aux portes-bébés avec sangles, clips et autres, j'aime nouer!)


Je suis donc repartie de chez elle avec un Didytai de chez Didymos que je lui ai loué pour la semaine (mais rendu mille ans plus tard!). 

Le Didytai en question... elle m'avait aidé à le nouer sur le ventre pour repartir de chez elle, Pucinette n'était pas encore tout à fait prête pour le dos et sa patience ayant atteint ses limites, elle s'est endormie au bout de 2 min de marche en sortant de chez Katy. 

Une fois chez moi, je me suis entraînée avec une peluche, pour être sûre de mes gestes. Puis j'ai essayé avec ma fille, mais elle gigotait beaucoup, elle chouinait, ça me mettait mal à l'aise. 

En fait, elle ressentait mon stress, et me faisait part du sien, car après tout, c'était nouveau aussi pour elle !

Après quelques essais, j'arrivais à la mettre au dos convenablement, et elle a commencé à y prendre goût.

Satisfaite, je me suis donc lancée de la recherche de Mei-Tai pour en acheter un. C'est là que j'ai trouvé un Flytai de Fidella, d'occasion, sur le groupe de portage toujours sur Facebook. 

L'avantage du Flytai, ce sont ses parties rembourrées, notamment aux niveau des épaules du porteur, et des cuisses du bébé. En plus, celui que j'ai acheté étant d'occasion, il était déjà "rodé", c'est à dire que le tissu avait été assez manipulé pour être souple et donc plus facile à manier. 

Quand j'ai mis Pucinette dedans sur mon dos...quel bonheur !

Depuis, mon Flytai et moi, on ne se quitte plus... Et même le Papa est conquis. Il porte sa fille avec, va faire les courses les mains libres avec sa fille sur le dos, il ne veut plus de poussette ;)

Dimanche 15 octobre, je serai au salon du portage Bébé Portation au Palais de la Femme (craquage assuré argh!), je vous prévois mon petit retour d'expérience !


* systèmes de portage asiatiques composé d'un carré de tissu appelé "tablier" pourvu de 4 pans pour le mei-tai, et de 2 pans pour le podeagi.