5 comportements contrariants quand on est parents

Avant, j'avais des idées assez arrêtées sur des tas de sujets concernant la parentalité. J'avais mon avis sur ce que faisait tel ou tel parent... Je pouvais tenir une conversation avec quelqu'un d'autre sur la manière dont untel ou untel éduque ses enfants, et me permettre de donner mon avis (souvent pas très indulgent). 

Je ne me rendais pas compte de ce que je faisais. C'est tellement naturel, dans notre société, de parler de la façon dont les uns et les autres éduquent leur progéniture et d'apporter un avis d'expert sur le sujet (surtout quand on ne l'est pas!). 

Puis je suis devenue Maman. J'ai revu tous mes principes, je me suis étonnée, ma fille m'a étonnée. Je me suis plongée dans l'univers des parents avec tous les doutes que cela implique, la fatigue, les compromis avec soi-même, mais aussi le fait de se rendre compte que personne ne connaît mieux nos enfants que nous. 

C'est toujours agréable que des personnes partagent leur expérience, leurs lectures, leur opinion, questionnent sur notre façon de faire, s'intéressent au comportement de notre enfant ou à certains aspects de notre éducation. 

A contratio, qu'on se le dise, il y a des comportements qui sont vraiment, mais alors vraiment contrariants. Petite liste non exhaustive : 

1/ Celui ou celle qui te dit "Il faut faire comme ça" à tout bout de champs. NON, il ne FAUT pas forcément faire comme ça. En fait, cette formulation sous entend une injonction qui est rapidement lourdingue. 

2/ Celui ou celle qui te donne son avis, alors que tu ne lui a rien demandé, souvent dans une situation où tu te retrouve un peu en difficulté avec ton enfant. "Non mais je pense que si tu fais ça c'est sûr que blablabla" ("Non mais je pense que ta gueule"). 

3/ Celui ou celle qui pense mieux connaître ton enfant que toi : "Ah! Bah là elle a faim, c'est sûr!"

4/ Celui ou celle qui prédit l'avenir "Tu verras, quand il/elle aura tel âge, ça se passera comme ça". (Peut-être, mais je verrais par moi-même). 

5/ Celui ou celle qui te répète mille fois la même affirmation alors que tu as déjà exprimé le fait de penser différemment. "Ah bah tant que tu l'allaiteras elle ne fera pas ses nuits c'est sûr ça", "Non je ne pense pas que ce soit lié, en plus elle a déjà fait ses nuits pendants presque 3 mois..." 1 mois plus tard "Elle fait ses nuits ?" "Non" "Tu allaites toujours ?" "Oui" "Ah bah tant que tu l'allaiteras elle ne fera pas ses nuits c'est sûr ça". 

Le pire en fait, c'est sûrement ça d'ailleurs. Ceux qui insistent quand ils savent déjà que tu penses différemment, mais cherchent à t'imposer leur opinion comme LA vérité. 

Me concernant, je pense avoir gagné en humilité. Je me suis rendue compte qu'à de nombreuses reprises j'avais dû parler sans savoir. Qu'un enfant c'est un être humain, dans toute sa complexité. 

J'ai arrêté aussi de mettre des étiquettes sur les uns et les autres. Non, tel enfant ne sera pas forcément comme ça plus tard. Non, ce n'est pas parce que tel parent fait cela à un moment donné que ça signifie qu'il est comme ça. 

Si une amie ou une connaissance me fait part de quelque chose concernant l'éducation de son enfant, et que je pense différemment, je cherche désormais toujours à rester respectueuse sur le sujet. Je peux la questionner, lui parler de la façon dont je fais... Mais je ne lui dit pas ce qu'elle doit faire, je retiens ce qu'elle m'a dit comme étant sa méthode à elle, (et pas comme quelque chose qu'elle m'a dite mais qui finira par changer). Si elle aborde un problème avec son enfant, je ne remet pas en question immédiatement la méthode que je désapprouve, mais je l'écoute

C'est sûrement imparfait car on est tous influencés par nos opinions profondes, mais ça a le mérite d'être bienveillant, comme on en a tellement besoin quand on est parents !