Lorsque l'on est adepte d'un maternage qui inclue l'allaitement non écourté, le cododo, le portage, le fait de considérer que son enfant ne fait pas de caprices, mais a plutôt des besoins à combler, notre entourage peut parfois nous faire part d'inquiétude à propos du devenir de notre progéniture.

En tant que femme moderne, libérée du patriarcat et ayant été élevée dans des valeurs d'indépendance et de travail, je m'étais toujours dit "hors de question de renoncer à ma réussite, je trouverais le moyen de concilier mon ascension professionnelle et ma maternité!"

Avant, j'avais des idées assez arrêtées sur des tas de sujets concernant la parentalité. J'avais mon avis sur ce que faisait tel ou tel parent... Je pouvais tenir une conversation avec quelqu'un d'autre sur la manière dont untel ou untel éduque ses enfants, et me permettre de donner mon avis (souvent pas très indulgent).